Category

Voyager aux USA

Category

Séjour inoubliable : 3 jours à New-York

Une visite express de New York en 3 jours c’est court… je vois tous les jours des touristes pleins d’enthousiasme souhaitant voir tout Paris en un week-end, et je trouve leur quête absurde. Pourtant on a pas toujours le choix et c’est aussi un bon moyen de découvrir une ville en ne restant que quelques jours. Cela permet de se centrer sur ce que l’on souhaite réellement voir, gérer son budget et ne pas avoir le temps de s’ennuyer. New-York est donc parfait pour un city break! Faite bien vos demandes en ligne pour obtenir votre visa électronique pour les Etats-Unis. Cette étape est devenu obligatoire, même pour les court séjour.

JOUR 1.

Après un voyage en bus de nuit mouvementé au départ de Paris, nous arrivons à l’aéroport au petit matin. Un premier taxi et nous sommes tout près de Time Square. La ville sent mauvais, il y a des publicités partout, des fast food, des sdf prêchant le retour du Christ et un Starbucks à chaque croisement. Pas de doute, nous sommes à New-York ! Motivés, nous nous promenons dans le quartier en admirant les enseignes lumineuses géantes… il n’est que 8h30 nous avons toute la journée devant nous.

Nous achetons ensuite une carte et plan de métro (que l’on nous demandera de rendre à la fin de notre séjour) et prenons la direction du sud de Manhattan pour prendre le ferry a Whitehall Terminal. En effet, de gros ferry oranges font la navette entre Manhattan et Staten Island. Ils permettent ainsi aux touristes ne souhaitant pas visiter la Statue de la Liberté ni payer le ferry pour aller la voir, de profiter de la vue sur la baie et la statue gratuitement. C’est une balade plutôt agréable pour commencer notre trek urbain new yorkais. L’air du large, la vue sur la skyline, la petite statue agitant sa torche et les mouettes sont un vrai bonheur en cette belle matinée. Nous avons choisi de ré-embarquer immédiatement. En se préssant un peu, on peut également partir à la découverte de Staten Island. Je pense que cela peut également être intéressant (financièrement parlant) de loger sur Staten Island et de prendre le ferry pour visiter Manhattan la journée.

Staten Island

Pour ne pas mourir idiots, direction le Financial district. C’est ainsi que je me retrouve à longer Wall Street (non sans une petite pensée pour Leonardo DiCaprio) et à photographier, le célèbre Taureau de Wall Street, une gigantesque sculpture en bronze de l’artiste Arturo Di Modica. Assez rapidement je me sens oppressée par le nombre de personnes en costume courant un peu partout, les buildings, les travaux etc. Il est bientôt 10h30 nous prenons donc le métro pour partir à la découverte du temple de la culture new yorkaise : le MoMA.

Le Museum of Modern Art

Le MoMA (Museum of Modern Art) est un lieu absolument mythique. Pour 25$ (adulte) et 14$ (étudiant) vous aurez accès à tout : expositions permanentes et temporaires. L’avantage est qu’il y en a pour tous les goûts . De Pollock à Klimt en passant par Matisse ou Picasso. Sans même parler du design, de Warhol ou du de la cour intérieure dans laquelle vous pourrez vous reposer avant de retrouver la foule et le bruit. Pour ma part je ne savais plus où donner de la tête devant tant de chefs-d’œuvre.

museum of modern art new york

Après un hamburger bien gras de chez Five Guys nous allons digérer à l’ombre des arbres de Central Park. Je garde une impression assez mitigée de Central Park. A la fois l’impression d’un poumon vert où toute la ville se ressource et le sentiment de quelque chose tellement artificiel que ça en devient dérangeant. J’ai sincèrement appréciée ma balade dans le parc. Voir les écureuils, les jeunes jouer au football américain, les familles pique-niquer ou les petites barques pleines de couples. Mais en même temps, cette sensation d’être dans un décor de cinéma ne m’a pas quitté.

Premier pas à Chinatown

Quelques heures plus tard nous voilà partis en direction de Chinatown histoire de tester la nourriture locale. Une fois passée l’enseigne lumineuse nous souhaitant la bienvenue dans le quartier nous voilà téléportés en Asie. Le choc culturel est impressionnant (nourriture, enseignes, boutiques, langue, habitants). Rien que pour ça le passage par ce quartier vaut le déplacement. Le restaurant que nous avons testé ne vaut pas le coup d’être mentionné mais aucun regret pour autant. Pour le dessert néanmoins nous prenons l’option glace à l’italienne dans Little Italy. Il n’y a qu’à traverser une avenue et nous voici téléporter dans le sud de l’Europe. La chance est avec nous, une fête foraine s’est installée dans les rues du quartier. Nous déambulons à la nuit tombée, notre glace en main, entre les attractions, les oréos fris, les ballons et pizzas.

Pour dormir nous avions choisi l’option Airbnb : une petite chambre nous attendait donc dans le Queens (il est plus économique de loger dans le Queens ou à Brooklyn évidemment, plutôt qu’au cœur de Manhattan).

JOUR 2.

Après un réveil au son du métro dans le Queens, je débute ma journée dans Greenwich village ! Ce quartier très apprécié des européens était celui que j’avais le plus hâte de découvrir. Je me promène sous un beau soleil de septembre, le long des perrons ombragés. Le quartier est relativement calme et les maisons de couleurs chaudes ne font que quelques étages. La jolie lumière automnale, très douce, ajoute un certain charme à ce quartier déjà très agréable. Après un pèlerinage obligatoire à l’angle de Bedford et de Grove où se situe l’appartement de FRIENDS, direction l’ouest de Manhattan et le bord de l’Hudson river.

Je pars ensuite découvrir la High Line, une ancienne voie de chemin de fer reconvertie en ligne verte. Malgré le grand nombre de touriste c’est un espace très agréable pour manger un bout sous le soleil de midi ou simplement éviter de longer l’avenue au niveau des voitures.

high line New York

L’après-midi est consacré au Rockfeller center, du moins à la vue depuis son sommet. Les billets pris (29$) nous nous dirigeons vers le Top of the Rock ! Nous avions choisi de monter au sommet du Rockfeller plutôt que l’Empire State Building justement pour avoir la chance de voir l’Empire d’en haut. La vue est vraiment spectaculaire ; Central park, les buildings, l’Hudson… Cela restera un de mes meilleurs souvenirs de NYC. A savoir, il y a trois niveaux pour admirer la vue, mon conseil serait de monter directement au dernier étage vous pouvez ainsi admirer la vue sans vitre en plexi devant les yeux.

La soirée se déroule ensuite au Grey Hound, un bar très sympa où nous avons mangé un bon hamburger en buvant de la bière canadienne (à 10$ le verre de vin, on n’hésite pas).

JOUR 3.

Déjà le dernier jour à NY. Je ne pensais pas avoir la chance de voir tant de choses en si peu de temps. Aujourd’hui je prends d’abord le métro pour l’Upper East Side et le Musée Salomon R. Guggenheim. Un peu déçue qu’une grande partie des étages soit en travaux, j’ai toutefois pu admirer nombreux chefs-d’œuvre. Même sans visiter le musée, le bâtiment imaginé par Frank Llyod Wright vaut à lui seul le coup d’œil.

S’ensuit une (obligatoire) séance de shopping sur Brodway histoire de profiter de l’avantageux dollar. Pour la pause midi direction Dean & DeLuca (560 Brodway), une épicerie où l’on trouve absolument de tout ; du fromage, du pain, des sushi, des salades, des fruits et légumes, du thé, du chocolat… que des bons produits. Loin d’être touristique c’est un endroit plutôt agréable pour un encas rapide.

Comme il se met à pleuvoir je décide de me rendre à la gare routière en faisant des pauses dans divers monuments gratuits (histoire de sécher entre deux averses). C’est comme ça que je découvre tout d’abord le Grand Central Terminal, la gare de New-York. C’est un bâtiment majestueux, lieu de différents tournages, où l’on trouve commerces, cafés, …

Pour finir, visite de la New York Public Library. Accueillis par les lions Patience et Fortitude je pénètre dans un hall tout en marbre. La bibliothèque est très belle, on peut s’y installer au calme ou se promener pour admirer l’architecture. C’est enfin le retour sur Paris. Aucun regret, je rentre des images et des souvenirs plein la tête.