Etat de Washington : carnet pratique

Après avoir passé un mois à dans l’Etat de Washington, je dois dire que je ne sais pas vraiment par où commencer pour vous raconter cette expérience… Voici donc un méli-mélo d’impressions et d‘informations pratiques pour vous donner envie, à vous aussi, de découvrir la capitale fédérale des Etats-Unis. Autorisation de voyage ESTA en poche, à vous les vacances au pays de l’Oncle Sam.

Témoignage d’un globe trotteur

Je suis partie de Paris à la mi-avril à la découverte de cette ville que les gens m’avaient décrite comme froide et sans grand intérêt. Le logement dans la colocation du meilleur des amis qui soit (minute fayot) dans une jolie maison en brique de la banlieue de D.C. était le parfait pied à terre pour comprendre dès le début qu’il y avait deux Washington : un où les gens habitent et sortent et un où les gens travaillent et où les touristes vont. Bien évidemment, cette séparation est un peu réductrice mais j’ai vraiment eu la sensation que beaucoup visitent les musées, voient la Maison Blanche et les travailleurs en costume du FMI ou de la Banque Mondiale marcher entre les immeubles vitrés, et en oublie que des gens vivent là, parfois dans de jolies maisons colorées, brunch au soleil le dimanche et sortent entre amis dans des bars.

J’ai aussi beaucoup entendu parler de la différence entre New-York et Washington et il est vrai qu’elle est très marquante. Là où Washington est propre, organisée, avec un métro nickel et des gens bien habillés, New-York est sale, géante, stimulante, bref, complètement dingue ! J’ai adoré les deux je dois dire, même si bien sûr il y a un petit quelque chose de mythique dans New-York que les autres villes n’auront jamais !

N’ayant trouvé que peu d’information sur internet avant de partir voilà quelques infos utiles pour ceux ou celles qui voudraient organiser leur séjour dans la ville d’Obama et de Christine Lagarde.

A lire également : Géolocaliser un téléphone aux USA

Le métro : moyen de transport phare de l’Etat de Washington

Le métro est simple, bien organisé et propre que le métro de New York. Rien à dire si ce n’est qu’il coûte cher, vous paierez en effet un prix différent selon le trajet effectué (et si c’est l’heure de pointe).

En arrivant, achetez une carte Smartrip que vous rechargerez à votre guise. La carte permet d’économiser un peu sur chaque trajet.

La ville n’est pas très grande il est donc également possible de couvrir pas mal de distance à pied.

Se rendre à l’aéroport de Washington

Pour aller de Dulles International au centre de Washington D.C. vous devez prendre la navette (5$) qui vous dépose au niveau de la silver line. Prenez ensuite cette ligne de métro jusqu’à votre destination.

Il est également possible de prendre le bus à Union Station (7$) ou à Rosslyn, il vous déposera devant l’aéroport. Pensez à bien vérifier les démarches pour prendre l’avion, ainsi que les objets non autorisés à bord. Les frontières américaines peuvent être très rigoureuses en terme de contrôle.

aéroport Washington DC

Acheter des timbres

Pour acheter des timbres internationaux il faudra vous rendre dans une poste. Pour les timbres US vous aurez le choix entre les « tabacs » ou CVS Pharmacy (où vous trouverez également du maquillage, des médicaments, de la nourriture, des cartes d’anniversaires ou du gel douche !)

Accès handicapés et poussettes

J’ai été agréablement surprise de voir que tout, (commerces, métro, trottoirs, musées, etc.) est accessible aux fauteuils roulants (ainsi qu’aux poussettes). Je ne sais pas si c’est partout le cas aux USA, j’avoue ne pas avoir fait attention à NY, mais en tout cas Washington est facile d’accès.

Ou sortir à Washington ?

Le cœur de la ville, avec les institutions et hommes en costume, est assez pauvre en restaurants/bars, par contre, ils sont tous regroupés au niveau de certaines rues, plutôt dans le nord de la ville : U street, 14th street, 7th street – Chinatown, et le quartier de Georgetown notamment.

Quelques idées et conseils

  1. Pour les tapas/sangria : La Tasca; 722 7th Street NW, Washington, 20001 DC
  2. Pour boire un verre de vin dans une bonne ambiance: Le Churchkey; 1337 14th Street NW, Washington, 20005 DC
  3. Ambiance prohibition et bonne musique : Le Gibson; 2009 14th Street NW, Washington, 20009 DC
  4. Margharita et rooftop : El Centro; 1819 14th Street NW, Washington, 20009 DC
  5. Ambiance Maison Blanche (caché dans un hôtel): Off the Record, 800 16th Street NW, Washington, 20006 DC

Ou bruncher en ville ?

the couple brunchBeaucoup d’endroits proposent des brunchs, personnellement nous avons testé The coupe. De supers brunchs, mais également de supers burgers. Une adresse à ne vraiment pas manquer.

Capitale des Etats-Unis, Washington D.C. est une ville assez chère au niveau de l’alimentation, des transports et du logement. Toutefois, fait non négligeable ; la plupart des activités sont gratuites ! C’est un énorme budget en moins quand on prévoit de visiter une ville, et si comme moi vous y passez plusieurs semaines c’est une économie plus qu’appréciable.

Les lieux touristiques à ne pas manquer

  1. Le Smithonian

Le Smithonian est une institution de recherche regroupant la majorité des musées de la ville. Tous, ou presque, sont situés sur le Mall, au cœur de Washington. Gratuits et très variés, les musées du Smithonian ont tout pour plaire. Vous pourrez ainsi visiter :

  • Le Musée National de l’Air et de l’Espace, avec ses navettes spatiales, ses avions et ses missiles.
  • La Galerie National d’Art (NGA), où de très nombreux peintres français sont exposés.
  • Le Musée National des Indiens d’Amérique, pour comprendre l’Histoire et la vie des indiens d’Amérique, du Mexique au nord du Canada.
  • Le Museum National d’Histoire Naturelle, avec ses mises en scènes originales et surtout son squelette de T-rex !
  • La Galerie Nationale de Portraits, avec notamment le portrait de Pocahontas et de très bonnes expositions temporaires.
  • Le Musée National de l’Histoire Américaine
    Le Parc Zoologique National, avec ses pandas (prêt chinois de 10 ans) dont le petit Bao-Bao

Tous ces musées sont faits à l’américaine, avec de nombreuses mises en scène, très ludiques, vraiment appréciables pour les enfants ou lorsque l’on découvre un sujet dont on ignore tout. Néanmoins, la gratuité fait que les weekends les musées sont souvent remplis de monde…

Smithonian Washington DC

  1. Les mémoriaux

En France, nous ne sommes pas particulièrement fan des mémoriaux mais les américains si. Washington est la ville où sont regroupés tous les plus importants mémoriaux et de nombreux américains y viennent en pèlerinage. Même sans être particulièrement passionné par l’Histoire américaine, on peut tout à fait se contenter d’admirer l’architecture et la beauté des lieux. Tous les mémoriaux sont regroupés dans la même partie de la ville en bas du Mall, tout est vert, propre et c’est une balade très agréable de bon matin avant l’afflux touristique.

Si vous venez au moment de la fleuraison des cerisiers du japon (pendant le Cherry Blossom Festival), c’est absolument magique. Enfin à ce qu’on m’a dit… j’ai eu une semaine de retard sur la fleuraison.

Les mémoriaux Washington DC

  1. Georgetown

Ce quartier excentré (nord-ouest) semble complètement irréel après avoir découvert le Washington policé du centre avec ses institutions (Banque Mondiale, FMI etc.), ses travailleurs en costumes, ses monuments élégants et sa pelouse bien coupée. Il n’est pas particulièrement facile d’y accéder en métro (il vous faudra marcher un peu) mais cela vaut nettement le détour. Les jolies maisons, les terrasses, les jardinets, les boutiques… bref, une vraie petite ville où l’on se prend à penser que l’on s’installerait bien à D.C. Pour ne rien gâcher Georgetown est longé par un canal sur les bords duquel on peut se balader.

Author

Comments are closed.