Comment atteindre le rêve américain

Le rêve américain ou l’American Dream est une expression connue dans le monde entier. Avant de découvrir comment atteindre le rêve américain, découvrons les origines d’une des expressions les plus utilisés au pays de l’Oncle Sam.

Cette expression fut utilisée pour la toute première formule 931 par l’historien James Truslow Adams. C’était  dans son essai « The Epic of America ». Dans ce livre, celui-ci nous livre un portrait idyllique de l’histoire américaine. Il y décrit ce fameux rêve américain poursuivi par toute une génération d’immigrants souhaitant accéder à une vie meilleure. Depuis ce concept est resté. On peut résumer le rêve américain comme la possibilité à tout un chacun d’accéder à une vie meilleure. Et ceux grâce à ce pays aux richesses infinies fournies des opportunités uniques. Aujourd’hui, dans l’imaginaire collectif les États-Unis sont le seul pays au monde où il est possible de gravir les échelons sociaux. Cette ascension est indépendante de sa condition sociale. A condition de s’en donner les moyens!

Une devise gravée dans le cœur de la population

Si depuis la crise financière de 2008, c’est utopie a semblé être remis en cause. Le rêve américain a été gravé dans le marbre de la déclaration d’indépendance des États-Unis. Selon la formule suivante : « Nous considérons que ces vérités sont évidentes. Que tous les hommes ont été créés égaux, qu’ils ont été dotés par leur Créateur de certains droits inaliénables qui sont notamment la Vie, la Liberté et la poursuite du Bonheur ».

Nos voisins d’outre-Atlantique croient dur comme fer au rêve américain. Un état d’esprit alimenté par la réussite extraordinaire des premiers colons découvrant les vastes étendues et les richesses de ce grand pays. La situation géographique privilégiée y est pour beaucoup. Les États-Unis sont bordés de l’océan Atlantique à l’est et de l’océan Pacifique à l’ouest. Et l’on sait que les ports ont toujours facilité les échanges commerciaux et culturels. Les États-Unis bénéficient ainsi d’une richesse phénoménale apportée génération après génération par de nouveaux migrants de nouvelles cultures, et donc de nouvelles idées.

Différentes visions du rêve américain

Près d’un siècle après l’écriture de « The Epic of America », le rêve américain s’est peu à peu transformé pour l’américain moyen. En effet aujourd’hui la moitié de la population adulte américaine rêve à la sécurité financière pour leur retraite. La jeune génération aussi a fait évoluer son rêve américain. Il est toujours possible de faire fortune aux États-Unis. Cela l’est beaucoup moins que dans les années 30 ou même dans les années 50.

Pour autant à l’extérieur du pays le rêve américain inspire toujours. Les migrants sont toujours aussi nombreux à vouloir atteindre ce fameux rêve. Avec une demande ESTA en poche, il est dorénavant très facile de voyager aux Etats-Unis. Et plus particulièrement les jeunes diplômés qui rêvent tous de rejoindre la Californie et la Silicon Valley qui abrite quelques-unes des sociétés les plus riches du monde, comme Apple, Google ou encore Facebook

Aujourd’hui, ce rêve américain a quelque peu évolué. En 85 ans, l’époque a changé et les mentalités aussi et c’est la raison pour laquelle le rêve n’est plus le même. Aux Etats-Unis, on remarque que 50% de la population adulte rêve d’avoir suffisamment d’argent pour leur retraite. Voilà l’American Dream des adultes américains.

Car désormais aux États-Unis pour réussir, le travail dur ne suffit plus. Il faut aussi être bardé de diplômes, être un sportif ou un artiste pour espérer vivre le rêve américain. Paradoxalement les immigrants ont bien plus de chances de réussir aux États-Unis. Depuis les années 80 la doctrine économique à privilégier la production à l’étranger, tandis que les universités les plus prestigieuses ont un coût phénoménal.

L’accès à l’éducation universitaire

En effet, il faudra débourser en moyenne 45 000 € chaque année pour avoir une place dans les universités les plus prestigieuses. Au-delà de ces montants exorbitants, le taux d’admission est très faible entre 5 à 10 % au grand maximum. Ce qui a conduit un manque flagrant de technicien supérieur et d’ingénieurs. Ainsi, l’Amérique recrute sans cesse des jeunes talents formés à l’étranger et ambitieux afin de combler le manque de jeunes travailleurs diplômés, d’artistes et de sportifs.

En conclusion, s’il est vrai qu’en 90 ans le rêve américain a changé de visage, il n’en reste pas moins que les États-Unis restent l’un des seuls pays au monde où il est le plus facile d’atteindre les sommets en partant de rien du tout.

 

Author

Comments are closed.