Le marché immobilier américain : un marché encore riche en opportunités

Durant des années, le marché immobilier aux États-Unis était en proie à une véritable crise, celle des subprimes en 2006 et 2007. Cela a causé l’effondrement des prix des biens immobiliers et la baisse des investissements immobiliers dans bon nombre de villes du pays.

Cependant, depuis un certain temps, le marché immobilier tend à se stabiliser et les prix dans la plupart des localités américaines tendent à reprendre leur valeur d’avant-crise.

Se faisant, les investisseurs à la recherche d’une forte rentabilité locative peuvent profiter de la situation actuelle pour trouver de nombreuses opportunités. Focus sur les perspectives du marché et l’investissement immobilier aux États-Unis !

Comment sont les prix de l’immobilier aux États-Unis ?

Le marché immobilier américain commence maintenant à se remettre de la crise. En effet, les prix repartent à la hausse dans toutes les villes et les tarifs de la moitié des maisons dépassent leurs valeurs d’avant-crise. La crise des subprimes a eu des retombées assez importantes sur les perspectives d’investissement locatif.

Malgré la remontée des prix et des taux d’intérêt, il est possible de remarquer que leur niveau est encore adapté à un profil moyen. Les personnes peuvent ainsi emprunter à environ 4% sur une trentaine d’années. La hausse des prix peut s’expliquer par la vigueur du marché de l’emploi, la diminution du taux de chômage et du nombre de biens à vendre.

Il est important de considérer que depuis toujours le marché de l’immobilier et celui de l’emploi aux États-Unis sont interdépendants. Ainsi, les mutations d’activité ou les mutations géographiques influent sur l’évolution de l’immobilier dans les différentes villes américaines.

Quelles sont les situations dans les villes ?

Les prix de l’immobilier dans les villes américaines sont assez contrastés malgré la hausse générale. Effectivement, dans une vingtaine des premières villes du pays, les prix ont atteint des valeurs historiques. Dans quelques grandes villes, les prix ont dépassé ceux d’avant-crise. Une augmentation progressive du prix moyen d’une habitation est aussi remarquée à hauteur d’environ 8% depuis 2017.

L’exception de Denver

Denver, la capitale du Colorado, est la ville qui a connu la plus grande révolution immobilière depuis un an. En effet, avec l’afflux de plus de 700 000 travailleurs et l’augmentation de 12% du prix moyen d’une habitation, le marché se développe assez bien. Par ailleurs, 90% des maisons sont actuellement plus chères que lors de la bulle immobilière, la valeur médiane équivalant à 396 000 dollars.

Les grandes villes

Dans les grandes villes, les prix atteignent des sommets. C’est notamment le cas des villes les plus appréciées des Français, à savoir, Miami, New York et San Francisco. Il est alors difficile pour un investisseur de profiter d’une rentabilité locative intéressante avec des prix trop élevés. En guise d’exemple, si vous souhaitez investir à New York, il vous faudra plus de 1 million de dollars pour un deux-pièces et au moins 450 000 dollars pour un grand studio.

Les localités moins connues

Plusieurs villes du pays deviennent plus rentables et plus accessibles tout comme Denver. Dans ces zones, les loyers ont faiblement augmenté par rapport aux prix d’achat. Il est alors possible de réaliser de réels bénéfices locatifs en privilégiant les biens plus abordables. C’est notamment le cas à Nashville, San Diego, Austin, Dallas, Atlanta et Houston.

Pourquoi investir aux États-Unis ?

L’évolution des prix de l’immobilier américain actuelle est propice pour les étrangers souhaitant investir dans l’immobilier locatif. En effet, il faut savoir que les loyers n’ont pas beaucoup augmenté malgré la hausse. Les Américains n’ont pas encore la possibilité d’emprunter après la crise, car ils doivent rembourser leurs prêts immobiliers ou étudiants. C’est aussi le cas pour ceux qui ont investi dans le crédit revolving des cartes de crédit. Le marché est donc plus accessible aux étrangers.

De plus, la convention fiscale franco-américaine a été conçue pour éviter une double imposition des revenus fonciers. L’investissement locatif devient alors plus rentable pour les Français avec une baisse des impôts à payer sur les loyers.

Bien entendu, il est important pour un investisseur de prendre connaissance des règlements intérieurs des copropriétés avant d’investir. Certaines structures bancaires peuvent aussi être d’une grande aide pour ce type d’investissement. Vous pouvez connaître leurs offres sur certains comparatifs tels que http://www.detective-banque.fr.

Author

Comments are closed.